La Chine est l’acteur asiatique majeur en matière de fabrication de meubles. Néanmoins, plusieurs autres pays de l’Extrême-Orient excellent également dans ce domaine et disposent de leur propre style traditionnel de mobiliers si l’on ne cite que la Thaïlande, la Corée et la Mongolie.

Les meubles thaïlandais.

La Thaïlande, du fait de sa particularité, c’est-à-dire étant le seul pays d’Asie du sud-est à ne pas avoir connu la colonisation, possède une culture riche ainsi qu’une tradition forte, deux caractéristiques qui se reflètent dans leurs mobiliers traditionnels mais également contemporains. L’apparence physique des meubles thaïlandais nous est familière puisque l’on retrouve divers objets mobiliers similaires à ceux de la Chine, si l’on ne cite que le fameux buffet pouvant servir de table basse ou les tables basses opium.

Cependant, la réelle différence se situe dans les matériaux utilisés ainsi que dans le design des meubles. Il faut savoir que les bois utilisés dans la fabrication de meubles en Thaïlande sont le Bois de rose, la Jacinthe d’eau, le Pin, l’Hévéas, le Teck, la Sequoia, le Rottin et surtout le Bambou. La structure de base des meubles sont en bois massifs, les plus recherchés sont généralement en Bois de rose, en Teck ou en Rotin puisque la jacinthe d’eau et parfois les bambous ne servent que d’ornements de façades.

Très appréciées des touristes et très demandées par les collectionneurs, les armoires thaïlandaises sont, dans la majorité des cas, composées de cette combinaison de matériaux. En plus d’être la matière première de référence pour les objets artisanaux, cette plante sauvage poussant sur la surface des lacs, qu’est la jacinthe, est également reconnue pour sa solidité et son élégance.

Un des points forts des mobiliers thaïlandais est également la présence de sculptures sur pratiquement tous les accoudoirs ou les pieds des meubles anciens. Une pratique qui démontre le talent des thaïlandais dans ce domaine, appuyée par le fait que les artisans excellent dans la fabrication de multiples objets décoratifs sculptés représentants le Bouddha ou des éléphants.

La notoriété des meubles thaïlandais reposent actuellement sur le savoir-faire des menuisiers en matière de fabrication de meubles en bambou. En plus de disposer d’un design particulièrement raffiné, ces meubles relèvent plus des œuvres d’arts que de menuiserie.

Les mobiliers coréens.

Parmi tous les meubles provenant des autres pays d’Asie, les mobiliers coréens sont ceux qui se familiarisent le plus avec les objets chinois. En effet, parmi les différents objets mobiliers coréens, sans distinction entre le nord et le sud, on retrouve les fameuses armoires escaliers ou les coffres et malles. La particularité des meubles coréens repose sur la nature luxueuse de leurs éléments. En effet, si l’on ne prend pour exemple que les armoires ou les malles, ces dernières sont majoritairement composées d’une association d’éléments: le bois et le fer. Afin d’obtenir une variété de teintes, sans à avoir utiliser de composants artificiels, les artisans et menuisiers coréens utilisent différents types de bois. Quant aux métaux, ils varient du laiton pour les objets classiques aux métaux précieux pour les meubles de luxe.

Les buffets et chaises de Mongolie.

On discerne très bien l’empreinte et l’influence chinoise sur les meubles d’origine mongolienne. Rien que concernant les deux types de mobiliers, à savoir les buffets et chaises, on remarque une prédominance de la couleur rouge ainsi que différents motifs et éléments ornementaux, alignés de façon géométrique et représentant des dragons ou tout simplement les éléments de la nature. Ces ornements sont réalisés à partir de peintures fabriquées de manière traditionnelle avec des pigments naturels qui fournissent une nuance inimitable. Les façades des meubles mongoliens comportent de véritables travaux de peintures qui relèvent plus de l’art que de l’artisanat.