Les différentes dynasties qui se sont succédées au fil des siècles en Chine ont apporté, chacun à leur tour, diverses innovations en matière de fabrications de meubles. Largement avancée pour son époque, et à une période où les diverses pratiques quotidiennes de la majorité des pays asiatiques se faisaient à même le sol, la civilisation chinoise fut l’une des pionnières, en terme de fabrication de tables et de chaises ainsi que de coffres.

Les tables et chaises anciennes Chinoises.

Parmi les différents meubles qui font le prestige de la civilisation chinoise figurent les tables. Ces derniers peuvent être de type bas ou haut, table buffet, table de chevet, table rouleau, table cigogne, table salon ou table commode. Les tables basses disposent de plusieurs types, dont les tables Kang qui sont des meubles dotés de minuscules pieds et sont souvent équipés d’un tiroir. Ces dernières sont destinées aux séances de thé mais surtout pour entreposer des objets précieux. Dans cette catégorie, on retrouve les tables basses dépliables, les tables basses altar, les tables basses coffres, les tables basses rectangulaires à opium ainsi que celles équipées de plateau de verre. Concernant les tables hautes, on a recensé les tables décoratives sculptées qui servent principalement à la décoration, les tables bureaux ou d’écriture dotées de 2 à 4 tiroirs, qui sont destinées à la pratique de la calligraphie et les tables enfilades avec des tiroirs peints qui peuvent à la fois servir de bureaux et de tables de jeux. Quant aux tables buffet, elles sont dénommées ainsi en raison de leur apparence qui se rapproche à celle d’une table dotée d’un plateau large dont la fonction première est le rangement. Ces dernières disposent de plusieurs tiroirs et étagères avec volets ainsi que des longs pieds. Concernant les tables de chevet, leur fonction ne se différencie en rien des meubles actuelles portant la même qualification. Ces dernières possèdent un format assez réduit ainsi qu’un niveau pouvant les classées dans la catégorie des tables basses. Les tables rouleaux, quant à elles, peuvent être décrites comme étant des tables dotées d’une multitude de couleurs et de motifs, provenant majoritairement de la province de Zhejiang. Comme l’indique son qualificatif, elles disposent à leurs extrémités d’une forme de rouleau qui leur servent de pieds. Concernant les tables cigognes, ce sont des tables ou plutôt un ensemble de tables dont les formats se réduisent petit à petit, à la manière des poupées russes. Quant aux tables salons, elles sont le plus souvent dotées de plateaux aux formes arrondies ou ovales et des pieds au nombre pouvant aller jusqu’à six. Ces dernières sont également très colorées et remplies de différents motifs. Enfin, pour ce qui est des tables commodes, elles sont similaires aux tables buffet, autrement dit, sont des meubles multifonctions. Les chaises chinoises sont également diverses, allant des fauteuils officiels en bois massifs et des fauteuils Fer à cheval aux bancs et tabourets, en passant par les chaises lanternes ou en bonnet lettré.

Les bureaux anciens Chinois.

Le concept de bureaux n’a intégré la culture des meubles chinois qu’à la période où le pays a commencé à s’ouvrir sur l’Occident. Ces types de meubles anciens, plus précisément les bureaux ainsi que les consoles, ont des formes s’apparentent à nos meubles actuelles du même nom. Les meubles bureaux chinois peuvent être décrits comme étant des tables équipées de tiroirs, dotés de ferrures réparties sur un seul côté. Leurs extrémités comprennent un ou deux petits tiroirs et le milieu contient un unique tiroir large. Ils sont majoritairement de couleur rouge et disposent, selon les modèles, de repose-pieds. Quant aux meubles dits consoles, ils sont dénommés consoles Cixi et se décrivent comme des meubles chinois dotés de deux pieds et d’un corps uniforme avec des extrémités arrondies. Ces derniers comportent plusieurs motifs ainsi que des tiroirs dont les nombres varient de 1 à 4.